Nos musiciens

 
 
Photo par  Étienne Gautier

Dorothy Fieldman Fraiberg, piano

Pianiste, fondatrice et directrice artistique de Musique de chambre Allegra et Bach avant dodo, Dorothy Fieldman Fraiberg a fait ses études avec Paul Loyonnet et Nadia Reisenberg à New York. Elle a obtenu un baccalauréat et une maîtrise de l'Université de Montréal. Co-fondatrice du River Tree Arts Festival à Kennebunkport, Fieldman Fraiberg a enseigné à l'Université Sir George Williams et a été directrice musicale au Centre Saidye Bronfman. On l’a entendue en tant que soliste avec l'Orchestre de chambre de McGill. Son activité de chambriste l’a menée partout au Canada, aux États-Unis, en Inde, à Singapour et en Russie. Elle a enregistré pour l'étiquette Atma.


Simon Aldrich, clarinette

Nominé pour un Prix Opus comme « Découverte de l'année », Simon Aldrich est présentement clarinette solo de l'Orchestre Métropolitain. Cet « interprète spectaculaire » (Los Angeles Times) a occupé le poste de clarinette solo du Chicago Classical Symphony et du Philharmonic de Colorado. Titulaire d'un doctorat et de deux maîtrises de l'université Yale, il a étudié avec David Shifrin, Robert Marcellus, Joaquin Valdepeñas et Emilio Iacurto. Son cd du Concerto pour Clarinette de Elliott Carter a gagné un Prix Opus pour Meilleur Enregistrement Contemporain en 2002. Il enseigne à l'Université McGill et il est directeur artistique des Jeffery Summer Concerts à London, ON.

Photo par  François Goupil

Lara Deutsch, flûte

Lara Deutsch est une musicienne polyvalente, autant à l’aise en solo qu’en formation de chambre et en orchestre. Lara a récemment occupé le poste de Flûte assistante et Piccolo de l’Orchestre symphonique de Vancouver pour la saison 2016-2017 et depuis lors, elle est retournée à la région d'Ottawa-Montréal où elle joue fréquemment avec l’Orchestre du Centre national des Arts et l’Orchestre symphonique de Montréal. Fervente compétitrice, Lara a remporté le premier prix au Concours Standard Life de L’OSM. Elle s’est également méritée le Grand Prix au Concours de la Bourse de l’Orchestre national du Canada ainsi qu’au Concours de musique du Canada.

Pour plus d’informations, visiter www.laradeutsch.ca


Antoine Bareil, violon

Le violoniste Antoine Bareil s'est produit en concert dans plus d’une douzaine de pays. Diplômé du Conservatoire de musique de Trois-Rivières, boursier de la Fondation Wilfrid-Pelletier, grand gagnant aux Concours de musique du Canada, il s’est ensuite perfectionné à l'Université Mozarteum de Salzbourg en Autriche. En tant que soliste, il s’est exécuté devant les orchestres symphoniques de Drummondville, Halifax, Longueuil, Trois-Rivières, Saskatoon, Sudbury, l’Orchestre Métropolitain de Montréal, I Musici de Montréal et l’Aspekte Ensemble für Neue Musik de Salzbourg. Il a joué les oeuvres de Philip Glass et Karlheinz Stockhausen devant les réputés compositeurs, notamment le fameux Helicopter Quartet du défunt compositeur allemand. Il a signé la musique de quelques courts métrages produits par l’Office national du film du Canada; arrangeur singulier, ses réalisations sont jouées et enregistrées entre autres par Alain Lefèvre, La Sinfonia de Lanaudière et Angèle Dubeau & La Pietà. Musicien polyvalent, on peut l'entendre sur une cinquantaine d’albums de styles très variés, dont quatre avec la harpiste Valérie Milot. Il est membre de Quartango, violon solo de l’Orchestre symphonique de Laval et joue régulièrement avec les Violons du Roy. Il a remporté plusieurs prix dont le Juno Award du meilleur album instrumental en 2015 pour « Encuentro » de Quartango. Antoine Bareil joue sur un violon Vuillaume et un archet Voirin prêtés par Canimex.

Photo par  Vivian Doan

Photo par Vivian Doan


Amélie Benoit Bastien, violon

Amélie Benoit Bastien a obtenu un doctorat à l’Université de Montréal sous la direction de Claude Richard. Elle a remporté plusieurs prix, dont ceux de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, du Festival de musique du Royaume, du concours Jeunes artistes de Radio-Canada ainsi que du Concours de musique du Canada. De plus, elle s’est perfectionnée sous la tutelle de Pinchas Zukerman, David Cerone, Pierre Amoyal, Mark Fewer et Andrew Dawes. Membre de I’Orchestre de chambre I Musici de Montréal, elle est aussi professeur au Cégep Lionel Groulx.


Alexander Lozowski, violon

Alexander Lozowski a complété son Baccalauréat et sa Maîtrise à l’Université McGill et l’Université de Toronto. Il a effectué des tournées de l’Asie, l’Europe et les États-Unis avec l’Orchestre Symphonique de Montréal, avec qui il a joué aussi à Carnegie Hall. S’intéressant de près à la médiation musicale, il joue régulièrement dans les hôpitaux, les établissements de soins prolongés, et d’autres lieux non-traditionnels. Il a été honoré de nombreux prix, notamment de la Fondation Anne Burrows, la Fondation Winspear, la Fondation Chalmers et la Fondation des Arts de l’Alberta.

Photo par  Riccardo Cellere

Photo par  Amélie Fortin

Photo par Amélie Fortin

Vanessa Marcoux, violon

Vanessa Marcoux détient un baccalauréat de l'Université McGill (où elle a obtenu la mention « Outstanding Achievement in Violin ») ainsi qu’une maîtrise en interprétation de l'Université de Montréal, en plus d’avoir effectué un stage de perfectionnement au prestigieux Conservatoire national supérieur de Lyon. Elle a également complété un second baccalauréat en composition instrumentale à l’Université de Montréal, où elle a étudié auprès d’Ana Sokolovic. Elle a reçu plusieurs bourses et prix en tant que violoniste et compositrice et mène une carrière active sur ces deux fronts, s'intéressant non seulement au répertoire classique mais également à l'improvisation et aux musiques métissées. Elle est également membre du groupe Oktopus, qui se démarque sur la scène internationale pour son travail de revitalisation du répertoire Klezmer (nomination JUNO et Canadian Folk Music Awards en 2017). 


Bojana Milinov, alto

Bojana Milinov est née à Belgrade, en Serbie. En 2000, elle s’installe à Montréal afin de poursuivre ses études à l’Université de Montréal, sous la direction de la professeure Eleonora Turovsky, auprès de laquelle elle complète un doctorat en interprétation. Altiste du Quatuor Voxpopuli, Milinov est  maintenant établie à Montréal et poursuit sa carrière en tant que soliste, chambriste et musicienne d’orchestre en travaillant, notamment, avec l’Orchestre Les Grands Ballets canadiens de Montréal, I Musici de Montreal et plusieurs autres. Elle joue sur un alto Isabelle Wilbaux/Martin Heroux, La Charterelle 2001.

Photo par  Vivian Doan

Photo par Vivian Doan


Photo par  Amélie Fortin

Photo par Amélie Fortin

Elvira Misbakhova, alto

Elvira Misbakhova a commencé l’étude du violon à l’âge de sept ans dans sa ville natale du Tatarstan en Russie. En 1999, elle arrive à Montréal pour étudier avec Eleonora Turovsky. Elle a gradué en 2005 avec un doctorat en performance musicale de l’Université de Montréal, récipiendaire du prix FQRSC ainsi que de la bourse d’excellence (FESP) de sa faculté. Misbakhova est présentement alto solo associée à l’Orchestre Métropolitain, à l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières et à l’Orchestre symphonique de Longueuil. En tant que soliste, on l’a entendue à l’Orchestre métropolitain, l’Orchestre symphonique de Drummondville, I Musici de Montréal et l’Orchestre interculturel de Montréal, avec qui elle a interprété la première de l’œuvre « Holocaust Requiem » de Boris Pigovat. En 2000, elle se joint au célèbre ensemble Kleztory, découvrant son talent pour l’improvisation et sa passion pour la musique klezmer. Elvira joue sur un alto Giacomo et Leandro Bisiach de 1962 généreusement prêté par la Fondation Canimex.


Jean René, alto

Jean René, altiste de formation classique, a travaillé quelques années en Italie aux orchestres symphoniques et à l’opéra. Alto solo associé à l’Orchestre métropolitain de 1992 à 2002, il a aussi été pigiste au sein de nombreux orchestres et groupes de musique de chambre tout en collaborant, sur scène et en studio, à des projets de musique plus exploratoire pour le film, le théâtre ou la danse. On l’a ainsi vu sur scène dans des projets de danse (Bataille, Ani*mâles, Treize lunes, Les chemins de travers), de théâtre (Zulù Time, La nuit des Rois, The Busker’s Opera, La cerisaie). L’improvisation est devenue une partie essentielle de sa pratique musicale.

Photo par Christian Landry

Photo par Christian Landry


Photo par  Riccardo Cellere

Pierre Tourville, alto

Pierre Tourville a étudié au Conservatoire de musique de Montréal, où il obtient ses premiers prix en alto et en musique de chambre, sous la tutelle de Robert Verebes. Il a aussi poursuivi des études au New England Conservatory de Boston. Ses activités musicales sont nombreuses, que ce soit en tant que chambriste ou musicien d'orchestre. Il est assistant alto solo au sein de l’Orchestre Métropolitain, ainsi que chef du choeur de cet ensemble. Il se joint également régulièrement aux musiciens du Philadelphia Orchestra pour différents projets musicaux.


Sheila Hannigan, violoncelle

Sheila Hannigan est diplômée à la maîtrise en interprétation de l’Université de Montréal, sous la direction de M. Yuli Turovsky. Elle a aussi participé à plusieurs cours de maître à Banff et en Suisse, et elle joue régulièrement dans plusieurs ensembles à Montréal tel que l’Orchestre Métropolitain, I Musici et l'Opéra de Montréal. Mme Hannigan est membre de l'ensemble Cordâme, prix Accès culture 2016,  l’Ensemble Romulo Larrea Tango, avec qui elle a effectué des tournées en Europe et aux États-Unis et PPS Danse, tournant au Québec et au Canada avec Corps Amour Anarchie et Danse Lhasa Danse.

sheila photo bio.jpg

Photo par Marilynn Best

Photo par Marilynn Best

Robin Best, harpe

Robin Best, une musicienne originaire d’Ottawa, a été finaliste de l’audition de l’OSM, gagnante du « Elora Festival Young Perfomers » et récipiendaire du Concours de la Bourse de l’Orchestre du CNA. Elle est la première harpiste solo de l’orchestre symphonique de Drummondville. Robin a présenté des récitals solo au Centre national des arts, au Elora Festival et à l’Université de Toronto de même qu’au Congrès mondial de harpe à Vancouver. Elle a joué au Festival d’Aldeburgh en Angleterre et au Festival d’Édinbourg en Écosse. Robin détient un baccalauréat en musique et un diplôme Artiste de l’Université McGill de même qu’un diplôme en performance de l’Université de l’Indiana. Elle jouit d'une carrière active basée à Montréal.


Antoine Malette-Chénier, harpe

Harpiste créatif et innovateur, Antoine Malette-Chénier joue un répertoire s'étendant de la Renaissance et du baroque, sur instruments d’époque, à la musique contemporaine. Musicien d'orchestre recherché, il est harpe solo de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières et a joué avec plusieurs ensembles au Canada, en France et aux États-Unis, dont l'Orchestre Métropolitain, les Violons du Roy, le Nouvel Ensemble Moderne, et le Studio de Musique Ancienne de Montréal. Antoine est récipiendaire du Prix Michael Measures 2014 du Conseil des arts du Canada, d’un 1er Prix au Concours OSM Standard Life 2013, de trois 1res places au Concours de musique du Canada et de deux bourses de l’Orchestre du Centre national des Arts. Gagnant de maints concours de concerto, il s'est produit comme soliste avec orchestre au Canada, aux États-Unis, en France et en Hongrie. Il fut artiste invité du Festival international de musique de chambre d'Ottawa en 2007 et du 11e Congrès international de Harpe à Vancouver en 2011. Il a remporté le «Prix pour la meilleure interprétation d'une oeuvre, tous styles confondus» lors du Concours Prix d'Europe 2012 ainsi qu’un 2e prix en 2017. Diplômé du Conservatoire de musique de Trois-Rivières, de l'Université de Montréal, de l’Université McGill et de la Yale School of Music, Antoine détient aussi une maitrise en harpes historiques du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon.

Photo par  Kristan Toczko

Photo par Kristan Toczko